[Création] Joël Hubaut, ÉpidémiK (29)

[Création] Joël Hubaut, ÉpidémiK (29)

mai 8, 2021
in Category: Création, UNE
0 531 24
[Création] Joël Hubaut, ÉpidémiK (29)

Pour cet été, chers Libr-Lecteurs, vous disposerez d’un objet littéraire déconcertant et bouillonnant, d’une rare vie singulière : la somme épidémike de Joël HUBAUT, écrite dans les années 70 – et introuvable. [Lire/voir le vingt-huitième texte]

Dans INTER-ACTION C.L.O.M. (Joël Hubaut) (Le Clou dans le fer, 2007), Philippe Boisnard rappelle que, pour lui, « le terme d’épidémiK, loin de s’entendre au sens viral, doit s’entendre selon le principe d’une cancérisation » (homogénéité vs hétérogénéité). [Lire sur LC : « Lissez les couleurs »]
Fabrice Thumerel : « Étrangère au style comme appropriation idiolectale de la langue, la cancérisation épidémik fait sortir la langue de ses gonds. Dans lissez les couleurs ! à ras l’fanion (Al dante, livre + CD, 2003), à la mollesse de la « langue pure moulée à la louche », le poète excentrique oppose « une langue libre démoulée » » [cf. « Poésie, musique et chanson dans le champ poétique contemporain »]

 

… Creusant les bosses avec les contre-bosses la matière avec l’anti-matière le gruyère avec l’anti-gruyère propulsant les verrues expansives et proliférantes avec les formes pointues qui débordent creusant à la pelleteuse les mares étalant les monticules de fumier et d’humus creusant les souches et les racines pour le calcul démultiplicateur des nombres contaminant le soutien-gorge des grosses nanas photosynthétiques de désir décomposé en vision extrême dans villes atomiques avec tours mobiles mémorisées dans cubes transformateurs tours parfois en tension parfois au repos comme phallus bandant ou débandant dans ville en fission couverte de tubercules colorées épidémiques bandantes avec les pylônes des parking géants et les passerelles élastiques entre chaque gratte-ciel….

Démultiplication des désirs de vision méta réelle des gros nichons de la réalité imaginée épidémiquement en toupie à la mitrailleuse avec les grenades dans les tranchées et les collines monts de Vénus col d’utérus grimpant les côtes des montagnes avec les crevasses rampant dans la neige avec les crampons attachés à la corde grimpant dans une bouffée de jouissance en creusant la peinture grise pastichiante et sans couleur engorgée dans les décolletés de pulpe framboise métallique beurrée de sueur des grosses lapines hyper poilues sautant dans les salades greffées sur les patates de synthèse avec les tubercules philosophiques gémissantes dans les pots pataphysiques des triangles croix cercles reliées aux racines proliférantes galopant dans les terriers avec les tuyaux télescopiques des trains fous qui dévalent de la nuit avec les sirènes expérimentales des orgasmes du transport ………..

Suite « poème « envahissement des pellicules de réalité
dans la brèche souterraine épidémique » »), Joël Hubaut 1976…

« Epidémik-box », co-production Michel Sohier / Joël Hubaut 76…

, , , ,
Fabrice Thumerel
Fabrice Thumerel

Critique et chercheur international spécialisé dans le contemporain (littérature et sciences humaines).

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *