[Création] Daniel Cabanis, SENTIER LUMINEUX DES EMBRYONS (1/6)

[Création] Daniel Cabanis, SENTIER LUMINEUX DES EMBRYONS (1/6)

juin 9, 2021
in Category: Création, UNE
0 425 21
[Création] Daniel Cabanis, SENTIER LUMINEUX DES EMBRYONS (1/6)

SENTIER LUMINEUX DES EMBRYONS

Plan de carrière n° 1

Que le meilleur gagne gros, et que les autres pleurent.

 

Pour devenir vice-président de Paranoïaques Anonymes

En préambule, il faut dire une aubaine : il n’y a pas ici de président (la fonction n’existe pas, le rédacteur des statuts ayant jugé sage de ne pas la créer) : le vice-P a donc de plein droit les coudées franches, la haute main, le blanc-seing, et moult avantages tels : (la liste est trop longue). Pour autant, la place n’est pas une planque. Et souvent l’agréable train de vie du vice-P est pourri par les agissements de paranoïaques jaloux qu’excite et soude le dessein collectif de punir le chef : punir qui peut aller jusqu’à l’assassinat. Donc, le vice-P vit dangereusement : entouré d’idiots vindicatifs, d’aventurières insomniaques et de gardes du corps faux-culs, il peut se faire crever à tout moment. Là, pour échapper aux dingues et aux tueurs stipendiés, faut activer le 6e sens en permanence. Ce qui ne suffit pas toujours. Une autre défense efficace est d’avoir un sosie (ou à défaut un imitateur). Nota bene : le plus important est qu’il soit ressemblant surtout de dos. Pas facile. Mais on finit par dégoter le type ad hoc : on l’envoie au charbon, il se fait planter un couteau entre les omoplates : la vie est belle, non ! Ah oui. Et plaisant, le stratagème de la doublure. Lequel comporte pourtant un risque dont il faut mesurer la conséquence : imaginons que le sosie soit, comme on dit, moins con qu’il en a l’air (et donc, malgré la ressemblance, plus intelligent que le vice-P), l’idée de prendre pour de bon sa place pourrait bien lui venir à l’esprit. Il y a là une logique. S’il a la baraka, s’il est futé, etc., le sosie va combiner une machination (forcément diabolique) dans laquelle les rôles se trouveront inversés. Jeu cruel : immanquablement le vice-P se fait flinguer dans le dos. Pauvre homme. Est-on jamais assez parano ?

 

, , , , ,
librCritique
librCritique

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *