[Création] Daniel Cabanis, Sentier lumineux des embryons (4/6)

[Création] Daniel Cabanis, Sentier lumineux des embryons (4/6)

octobre 22, 2021
in Category: Création, UNE
0 407 22
[Création] Daniel Cabanis, Sentier lumineux des embryons (4/6)

Nous sommes heureux de publier une nouvelle série de celui qui est passé maître dans l’art de l’humour caustique. [Lire/voir le « Plan de carrière n° 3 »]

 

Plan de carrière n° 4

L’important c’est de participer… à l’échec des perdants.

 

Pour devenir Ordonnateur des pompes, noces et orgies

Le poste est difficile à conquérir (et conquis, difficile à défendre) mais si on a les bonnes cartes : entregent, culot, rouerie, cash pour les pots-de-vin ; si on mange de ce pain-là, et qu’on n’a pas plus froid aux yeux qu’aux genoux ; alors oui, avec du flegme et de la patience, tôt ou tard, on y arrive ; tard le plus souvent (et mieux vaut), sauf si un hasard aidéaccélère le cours des choses. Voyons ça de plus près. Étant donné que l’ordonnateur en fonction a, entre autres prérogatives, celle de pouvoir nommer son successeur, il peut être expédient d’intriguer pour se faire dûment désigner afin de manigancer ensuite, à juste titre, la disparition accidentelle du titulaire. (Un peu de cynisme n’a jamais tué personne.) Et justement : l’épouse de l’ordonnateur se trouve être une vieille peau dont il est las de payer les liftings, et fatigué aussi de brimbaler dans le lit conjugal les énormes faux seins dépareillés, ce serait donc un grand service à lui rendre de l’en débarrasser. Comment ? Le plus simple est de pousser gentiment cette dame délaissée vers une secte ; ça lui plaira. Elle se fera laver le cerveau, deviendra vite l’esclave sexuelle préférée du gourou (pour elle, une deuxième jeunesse), et ensuite, comme il est prévisible, obéira aux ordres de ce crétin solaire quand celui-ci exigera le suicide collectif de toutes les vieilles salaces de son harem. Et voilà ce cher ami ordonnateur à présent veuf joyeux. Ah, il serait bien ingrat si après ça, il ne vous bombardait pas son successeur officiel ! Et c’est bien sûr ce qu’il fera. Il faut donc d’ores et déjà songer à le neutraliser Comment ? Facile ! Moi, si j’avais dans mon carnet d’adresses un bon gourou des familles, je lui confierais cette lessive à faire ; et l’essorage.

, , , , ,
librCritique
librCritique

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *