[News] News du dimanche

novembre 14, 2021
in Category: livres reçus, News, UNE
0 518 14
[News] News du dimanche

À un mois de la fameuse trêve des confiseurs dans un monde qui commence à connaître la pénurie, quoi de bien qu’une solide sélection de Libr-livres reçus ? Avec aussi quelques Libr-événements et le retour des Nouvelles Aventures d’Ovaine (grand merci à Tristan Felix !)…

 

Libr-livres reçus en octobre-novembre 2021

Patrick BEURARD-VALDOYE, Palabre avec les arbres, Corti, 78 pages, 15,50€.

Revue Dissonances, n° 41, hiver 2021, 56 pages, 7€. [dissonons@revuedissonances.com]

Maël GUESDON, Mon plan, Corti, 96 pages, 16€.

Jean-Claude HAUC, Un arrière-goût de rat, éditions Tinbad, coll. « Roman », 176 pages, 18€.

Alain JUGNON, Rimbaud des bois précédé de Le Vent se lève monsieur Nietzsche, éditions du Canoë, 176 pages, 16€.

Antonio MORESCO, Les Ouvertures, Verdier, septembre 2021, 710 pages, 31€.

Marc-Émile THINEZ, J’aurai été ceux que je suis, éditions Louise Bottu, coll. « ContraintEs », 58 pages, 8€.

Laura VASQUEZ, La Semaine perpétuelle, éditions du Sous-Sol, septembre 2021, 320 pages, 20€.

 

Libr-événements

► Samedi 20 et dimanche 21 novembre, Festival littéraire Le Bruit des mots : découvrez le programme ici.

 

► Jeudi 9 décembre à 19H30,

Dialogue entre Christian Prigent et Eric Clémens, qui a publié en 2020 Le fictionnel et le fictif (éditions CEP).

Cela a-t-il un sens de parler de « Belgian Theory » – comme on parle de « French Theory » ou d’« Italian Theory » ?
A défaut de répondre à cette question, le cycle de rencontres Belgian Theory a pour ambition de présenter au public pluralité de la pensée contemporaine par le biais de dialogues publics avec ses représentants emblématiques. Chaque rencontre, qui aura lieu à l’occasion de la parution d’un ouvrage important, verra la confrontation de son auteur.trice. avec une personnalité française sous la forme d’une conversation ouverte.

Le livre :
Depuis les temps modernes, lorsque Thomas Hobbes entre autres « découvrit » le pacte social depuis l’institution du langage entre les humains, l’usage du mot fiction est abondant – et aujourd’hui plus que jamais. Il recouvre un champ mouvant, de très restreint à très large : de fiction littéraire ou médiatique à fiction juridique, voire mathématique… Il en devient quasi synonyme de culture ce qui l’oppose à nature, mais pas à monde ou à réalité, ce qui le met à distance de l’idée d’une chimère, d’une erreur ou d’une irréalité. Il est aussi le plus souvent employé à tort et à travers – mais aussi à raison, ce qui n’est pas sans paradoxe puisque la fiction s’oppose habituellement à la raison comme au réel…

Pour cette première séance Le journaliste Sylvain Bourmeau anime un dialogue entre Eric Clemens et Christian Prigent.

 

Les nouvelles aventures d’Ovaine /Tristan Felix/

Un rêve tentaculaire visite Ovaine.
Elle doit rendre visite à un petit poulpe qu’elle connaît depuis qu’il est né et dont l’âme ne tient plus qu’à une pellicule de sel.
–  Voilà des lustres qu’on m’a oublié. Tous se sont évaporés, même l’eau, geint-il derrière son rocher poussiéreux.
– Moi je suis toujours à flot, lâche-t-elle en déversant une trombe de larmes dans l’aquarium vide.
Et le pulpito d’agiter soudain tous ses bras dans une frénésie de résurrection.
Ovaine est désormais assignée au pleur jusqu’à évaporation de son rêve.
♦♦♦♦♦
L’horizon est tout bouché. On ne sait plus comment évacuer. Ovaine ne voit même plus où est son rectum.
En poussant très fort, elle finit par le retrouver.
Eructant de joie, elle pétarade au quart de tour et se demande où peut bien maintenant se trouver son versum.
Tout le jour elle tourne en rond en reniflant dans toutes les directions.
Etourdie, elle se rend bientôt compte que son versum doit se trouver ailleurs dans l’univers, où rien n’est plus très à l’endroit.
Elle consulte alors un astronome qui, dans une averse de sanglots, lui avoue que tout est réversible et que chaque astre est un désastre.
Face à si renversante vérité, Ovaine soudain doute si son rectum ne va pas virer de bord.
, , , , , , , , , , , , , , , , , ,
librCritique
librCritique

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *