[News] News du dimanche

mai 2, 2021
in Category: livres reçus, News, UNE
0 507 11
[News] News du dimanche

La présence du Ciel, vous y croyez ?
Restez à distance du Ciel sur LIBR-CRITIQUE… où l’on navigue à vue entre ces deux écueils : l’abîme des info/ludobèses & et l’abîme des Narcisse indigènes qui ne s’intéressent qu’à leurs effets de miroir.

Raison de plus pour goûter nos livres reçus, méditer sur un passage de La Zone du dehors de Damasio (rééditée en poche), découvrir une nouvelle aventure d’Ovaine et nos Libr-brèves

Libr-livres reçus

Fanny Chiarello, La Geste permanente de Gentil-Cœur, éditions de l’Attente, printemps 2021, 152 pages, ISBN : 978-2-36242-094-8.

Présentation éditorialeUne jeune joggeuse croisée dans le bassin minier du Pas-de-Calais a inspiré un roman et cette chanson de geste. Images, vers métrés, langue musicale, mais rien d’épique dans le propos puisqu’on y découvre comment, pendant un mois, tous les jours nombres premiers, la narratrice est allée jusqu’au parc de la jeune athlète sur un vélo en fin de carrière, observant la vie des oiseaux d’eau, subissant la météo, variant ses pique-niques, se trouvant de nouveaux spots de pipi nature et chantant cajun. Ce cyclo-road-trip entraînant s’amuse à faire un parallèle entre le nord de la France et le sud des États-Unis. La rencontre se produira-t-elle ?

► Christophe Esnault & Lionel Fondeville, Mollo sur la win, Cactus inébranlable éditions, Bruxelles, disponible depuis vendredi 30 avril 2021, 116 pages, 15 €, ISBN : 978-2-39049-034-0.

Présentation éditorialeCes nouvelles jettent un peu d’acide sur les travers d’une société malade. Performance, dislocation des liens, violence sourde, négation et contention de la puissance de l’amour, de l’art, du fait d’être vivant et humain. Les auteurs expriment avec ces textes un désir de contemplation, de lecture, de nature, de sens.    De calme. Mollo. Sur la win.
Christophe Esnault et Lionel Fondeville auscultent les amours de personnages en perdition, ravagés par le manque et le tropplein, mais qui chaque jour plongent une main dans leur poitrine. Pour vérifier que leur coeur bat encore.
Ces nouvelles entendent soigner le lecteur, par immersion dans une tendre ironie, afin qu’il puisse trouver sa place dans le cosmos.

► Gilbert Trolliet, Le Fleuve et l’Être, choix de poèmes (1927-1978), préface d’Alain Borer, postface de Valère Novarina, édition établie par Jean-Christophe Contini, Mercure de France, printemps 2021, 394 pages, ISBN : 978-2-7152-5648-4.

Au moins deux façons d’aborder ce recueil. La première, sous l’angle de l’histoire littéraire : la trajectoire de Gilbert Trolliet (1905-1980), écartelée entre le milieu littéraire suisse (Chappaz, Cingria, Jacottet…) et le « panier de crabes » parisien, est d’autant plus intéressante qu’Alain  Borer situe cette « œuvre de mélodiste et de métaphysicien » « entre Valéry, Char, Guillevic », et que l’auteur de Petite apocalypse (1929) a été proche du Grand Jeu de Daumal et a dirigé les revues Raison d’être et Présence. La seconde est de l’appréhender par le prisme du neveu, Valère Novarina, qui a hérité de son oncle la passion de la langue et dont un poème ici recueilli pourrait rendre compte de l’œuvre : « Visite à rien ». /FT/

 

En lisant, en zigzaguant…

Cette réflexion de Capt, l’un des Volutionnaires majeurs de Cerclon, est d’autant plus vivante que ce monde fictif (on est pas loin de Saturne, tout de même) est devenu quasiment le nôtre… Alors, cap ou non ?

« Que je ne soit pas un autre. Que jamais il ne le devienne. Voilà la stratégie de fond d’un gouvernement moderne.

L’assignation à personnalité. chacun sait qu’elle commence au sortir du ventre de notre mère. avec l’acte de naissance. qu’elle découle du prénom et du nom. qu’elle s’inscrit dans le dossier psychologique. signe le livret scolaire. s’étire sur le parcours professionnel répertorié par ce Clastre qui nous hiérarchise tous et qui nous attribue place. case. et rang. et s’exhibe au bout sur la Carte. qui a fini par ramasser sur une simple puce l’ancienne et presque rassurante dispersion des pièces d’identité. […] Épingler chacun à sa personnalité. À sa biographie archivée. À son identité claire et classée. […] Confisquer le rapport à soi dans l’épaisseur d’un dossier jamais clos. Vous dire qui vous avez été. comment vous êtes. et qui vous devrez être. Non pas mutiler. non pas opprimer ou réprimer l’individu comme on le crie si naïvement : le fabriquer. Le produire de toutes pièces et pièce à pièce. Même pas ex nihilo : à partir de vous-même. de vos goûts. désirs et plaisirs ! Copie conforme. tout simplement.

Se libérer, ne croyez surtout pas que c’est être soi-même. C’est s’inventer comme autre que soi. Autres matières : flux, fluides, flammes… Autres formes : métamorphoses. Déchirez la gangue qui scande « vous êtes ceci », « vous êtes cela », « vous êtes… ». Ne soyez rien : devenez sans cesse. L’intériorité est un piège. L’individu ? Une camisole. Soyez toujours pour vous-même votre dehors, le dehors de toute chose. »

Alain Damasio, La Zone du Dehors, La Volte, 2007 ; rééd. Gallimard,
coll. « Folio/SF », février 2021, p. 17-18.

 

Les nouvelles aventures d’Ovaine /Tristan Felix/

Comptant sur la nouvelle compétence de ses doigts de fée, Ovaine s’installe devant son écran de fumée.
Elle compte bien compter, pour ne rien perdre de l’essentiel, tout ce qui a compté pour rien.
Son loup grêle, équipé d’un compte à rebours sur mesure, sonne le départ dans un ullulement qui le retrousse jusqu’aux yeux.
C’est parti : les laissés pour compte, les heures, les gouttes, le beurre, les moutons.
Estomaquée, Ovaine finit par vomir tout son compte rendu sur son tablier.
Alors, de son écran, s’élève un immense brouillard où se perdent heure par heure des gouttes de beurre dans les yeux des moutons.

Libr-brèves

► Du côté de la création numérique, on découvrira sur Remue.net ces ingénieux « Poèmes de jeux vidéo, 3 ».

► Vernissage de l’exposition consacrée à Jean-Luc Parant le samedi 8 mai à partir de 15h : La Boutique à La Ciotat (6, rue des Frères Blanchard).
Présentation du dernier livre de Jean-Luc Parant : Soleil des autres (Al Dante/les presses du réel).

► Festival en Brocéliande, Et dire Et Ouïssance : du 25 juin au 4 juillet 2021, organisé par Dixit Poétic

, , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Fabrice Thumerel
Fabrice Thumerel

Critique et chercheur international spécialisé dans le contemporain (littérature et sciences humaines).

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *