[Chronique] Christophe Hanna, Manuel Joseph (Hommage 2/2)

[Chronique] Christophe Hanna, Manuel Joseph (Hommage 2/2)

octobre 29, 2021
in Category: chronique, UNE
0 676 27
[Chronique] Christophe Hanna, Manuel Joseph (Hommage 2/2)

Son entrée dans la poésie au milieu des années 1990 a été comme un coup d’arrêt : certains se demandent peut-être encore ce que cette écriture, qui traque la violence partout où elle se larve dans le langage ordinaire, a de poétique. Mais après elle, c’est le « poétique » qui change de nature, montre un autre visage. C’est, pour d’autres, une évidence : Manuel Joseph porte au maximum l’intensité autoréflexive de la poésie. Il fait cela sans méthode, sans aucune concession aux esthétiques installées ici ou là, mais en cherchant, sans relâche, au cas par cas, quels peuvent être les points d’écoute et d’observation les plus révélateurs, les formes d’analyse les plus incisives. Manuel Joseph nous tend comme un miroir : nous y voyons dans quelle ambiance verbale astringente nous et nos semblables pataugeons, par quels rouages nous nous y accoutumons et même contribuons à l’empoisonnement général. Écrire ainsi, c’est mener une action politique, non pas en désignant, depuis je ne sais quel surplomb clairvoyant, des ennemis (à conspuer) et des amis (à protéger), mais en nous rendant sensibles à la manière dont les dominations nous traversent et nous piègent.

Le site des éditions Questions théoriques, auquel est emprunté le visuel ci-dessus, propose un premier parcours de l’œuvre.

, , ,
librCritique
librCritique

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *