[Texte] Sébastien Ecorce, Extrait inédit des « Angles magiques » (2022)

[Texte] Sébastien Ecorce, Extrait inédit des « Angles magiques » (2022)

mars 31, 2022
in Category: Création, UNE
0 478 25
[Texte] Sébastien Ecorce, Extrait inédit des « Angles magiques » (2022)

Seul repère – retrouver
l’angle – le regard – les
yeux – 
tremblements –
floraison sèche – enroulée
en hélice – section droite
– le muscle – aucun
regard –

 

guidé par l’angle

c’est lui qui traque

le degré de l’écho

la cavité (la voir)

d’être quantité d’angle

 

la robotique douce

la piscine biologique

 

dans l’orientation de la paroi

 

un mollusque de pierre

 

ou un fluide de forage

 

l’eau de puit de l’aquifère

 

les rives du temps

 

l’angle érode le temps

ballote

 

sa formation rocheuse

 

une longue colonne de

moules

 

prendre la forme du léger

 

dégazage encore

une torche

 

barge chimique

une étendue urbaine

sur le fleuve

 

 

et parfois

l’angle

un dôme pur

et blanc

 

 

une traverse

l’embouchure de

la pompe

 

 

lumière artificielle

 

 

                                                                       lumière est une technologie neutre

 

 

un miroir brisé peut guérir un angle

 

une fenêtre peut se reconstituer

 

un acte de différenciation

 

 

                                                                                   la pathologie de l’angle éclairé

                                                                                   fige ceux qui la bordent

                                                                                   dans une relation à la fois

                                                                                   et fragile

 

ne crée pas un agencement

prêt à se briser

mais une mythologie

à l’intérieur

 

 

ce n’est pas la fenêtre mais la lumière qui délimite

l’angle d’obscurité

la ligne définissant le

tranchant de l’existence

 

la ligne entre soi

et l’autre

 

il est intenable de vivre

Indifférencié

 

et si l’angle dissous

l’obscurité

 

un angle de conversion

une manucure

rituelle

 

un gros poisson

salé

particules

vides et humides

 

les solvants

cuve blanche

une cage bien aménagée

 

un décor sombre

du collagène rigide

 

le débit du

bruissement

débit des feuilles minces

plates

 

au bassin

des fibres

 

les alignements

 

Isolats, massages

et

étirements

 

le gonflement des parois

 

« Prenez votre compas »

 

le froissement

un centre de régénération

 

une batterie de

nymphette

 

un modèle caoutchouc

Nid d’abeille

 

courir

l’écho des géodésiques

alternées

 

des bords de

connexion

en tenue de

promotion

 

être lourd

l’angle d’ouverture

formé

 

car

gravant un

sommet exact

 

la surface

le premier zéro

de la fonction

 

l’angle donne un lieu

à des réponses mécaniques

 

un centre exact

doux et terrifiant

où l’angle magique se produit est dans l’étude de l’allongement

 

irreproductible

 

 

je croise le regard d’un angle

(il sait je sais il sait)

là où il y a angle

il y a état de lutte

 

de la fibre unique au muscle

entier

 

un angle a un regard

 

un volume

 

 

grand suceur

 

les traces de grandes addictions

 

le bras de la pieuvre

 

 

(La géométrie d’un faisceau de fibres,
reflétée dans la direction et la densité des fibres,
est décrite par un champ vectoriel, ou,
plus précisément, par une double forme différentielle)

 

 

Le raidissement des charges

 

couvrir l’espace

 

désigne un étirement

 

la cinématique

 

une règle d’élégance

 

l’allongement

l’étude

le batonnage du tissu mou

 

un préservatif

fait office

d’angle

en l’élasticité

calotte

l’écorce scintillante

 

ramollis un jet

vertébré

 

 

sucette

pochon

ballast

 

 

« vous prenez les eaux »

 

la pression huilée

capricieuse

 

flânerie au dépôt

les chargeuses

ou contremaître

 

 

la matière ne s’amalgame pas

 

 

les jus, la trompe

le ver commun

 

l’angle a un arôme

distille les actionneurs

 

relève toute lourdeur

où flotte la légèreté

un relent de pourriture

 

une sphère domestique

se perdre d’ombre à ombre

 

 

la fenêtre noire

l’angle d’un visage

 

la transition

les angles chauds

images voyantes de

l’obscurité

 

un fantôme qui traine

une forte odeur

 

 

l’élément de hasard – d’entrevoir un aperçu inattendu,

d’entendre le bruissement

sous la ligne de

mire

 

 

intérieur de l’angle

veut briser le cycle

de la méconnaissance

 

 

la fenêtre noire pour un angle

 – un visage extatique –

 

 

Prof de neurobiologie, enseignant chercheur, Salpétrière- Icm, coresponsable de la plateforme de financement, poète, créateur graphique.

, , ,
librCritique
librCritique

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.