[Création] Daniel Cabanis, Comparutions expéditives (5/6)

[Création] Daniel Cabanis, Comparutions expéditives (5/6)

avril 8, 2023
in Category: Création, UNE
0 751 14
[Création] Daniel Cabanis, Comparutions expéditives (5/6)

Audience n° 5

[Lire/voir Audience 4]

Ont comparu (de g à d) : Marco Tassard / Pierre Le Caylar / Éric Deburton / Fred Linni

17 / Faites pas le malin ! On a retrouvé dans votre sac à dos quatre ou cinq pavés typiquement parisiens. Souvenirs touristiques ? Ou alors c’est pour offrir, c’est ça ? Géologue, il veut me faire croire qu’il est géologue ! Les granits et grès de la Capitale l’émeuvent ; leur grain fin, leur scintillement, l’émerveillent. Que c’est beau ! J’en pleurerais. Sur cette vidéo, on vous voit lancer un de ces fameux pavés dans une vitrine. Toujours géologue ?

18 / Oui, ça paraît louable de vouloir installer une éolienne. Et votre fol désir d’autarcie (c’est très bien dit), je le comprends. Voyons le cadastre. L’éolienne a été montée sur une étroite parcelle vous appartenant, certes, mais enclavée au milieu de la propriété (disposée en surplomb) du voisin. On serait furieux à moins. Ça lui gâche le paysage. La valeur de son bien s’effondre. Tout ça pour quelques kWh gratuits ?  Non. Faudra démonter.

19 / Vous avez divorcé quelques dix-huit fois. Faut-y être maniaque ! On suppose un petit jeu, un passe-temps pervers ; eh bien, il a passé, le jeu est fini et vous avez perdu : tous vos divorces ont été annulés ! Pour vice de forme. Bravo, les avocats ! Sans entrer dans les détails, voyez l’ironiede la situation : vos dix-huit ex-épouses sont rétablies dans leurs droits. Ipso facto, il y a polygamie aggravée. Et récidive. Sûr, ça sent la prison ferme.

20 / On vous a vu à Venise, où pourtant vous êtes persona non grata. Que faisiez là-bas ? Ah oui, du cinéma ! Un rôle de migrant faisant la manche du côté du Rialto, c’est magnifique ! Et je devrais avaler ça ? On vous a signalé aussi à Berlin, Cannes et Deauville, où vos talents de pickpocket ont été remarqués par la critique ; je veux dire, par les polices locales. Le coup du cinéphile : oui-bof, laisse tomber ! Vous allez vous faire poisser.

, , ,
librCritique

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *