[Création] Daniel Cabanis, Comparutions expéditives (3/6)

[Création] Daniel Cabanis, Comparutions expéditives (3/6)

décembre 11, 2022
in Category: Création, UNE
0 430 15
[Création] Daniel Cabanis, Comparutions expéditives (3/6)

Audience n° 3

[Lire/voir Audience 2]

Ont comparu (de g à d) : Rémi Mauvain / Éliet Levallat / Ben Boucci / Malvin Zoulay

9 / Donc, vous n’êtes pas du tout physionomiste. Nul n’est tenu de l’être, c’est vrai. N’empêche, on parle de Lyn, votre épouse ! Comment se peut-il que vous l’ayez prise pour un vulgaire Chinois venu vous cambrioler ? Que sa chirurgie esthétique vous l’ait rendue méconnaissable (traits tirés, paupières bouffies, teint jaunâtre), est-ce une raison suffisante pour tuer un Chinois ? Ne riez pas, idiot ! C’est sérieux. Pékin va exiger réparation.

10 / Vous avez d’abord dit oui. Puis non. Enfin, ça a été des peut-être, je sais pas, j’hésite, on verra, faut que j’réfléchisse : autant de gesticulations dilatoires qui ont agacé vos partisans et mortifié vos ennemis. Vous avez déçu les deux partis : bénéfice nul. Vous voici dans la tourmente. Coups bas, injures, menaces de viol ; et votre tête, mise à prix ! Il faut sans délai honorer vos dettes. Le fisc en priorité. Ensuite, ouvrez une blanchisserie.

11 / Vous dites que le vétérinaire qui a soignÉ votre vieille mère l’a tuée. Peut-être. Samedi soir, il est de garde. Il picole en attendant les urgences. Quand vous arrivez avec la malade, le type est fin saoul : il croit la vieille une vache folle égarée et il l’envoie direct à l’équarrissage. Bizarrement, vous ne protestez pas ; si maman est incurable, finissons-en, n’est-ce pas ! Son médecin traitant était au ski, soit. Mais il y a des vétérinaires sobres.

12 / Si je vous qualifie de proxénète danois, vous captez le message ? Or nous sommes en France, la prostitution animale est interdite. Comprenez-moi : je n’ai rien contre, j’aime les bêtes moi aussi, mais c’est illégal. Va falloir plier boutique ; votre putain de zoo, c’est fini. Dispersez le cheptel. Et attention : les associations de défense ne rigolent pas. C’est des brutes. Si vous ne voulez pas vous faire étriper, changez de job. Et mariez-vous.

, , ,
librCritique
librCritique

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *