[News] News du dimanche

avril 25, 2021
in Category: News, UNE
0 626 11
[News] News du dimanche

La dernière refonte du site remonte à 2013 : après trois semaines d’arrêt environ, nous redémarrons avec ce nouveau site rattaché à l’ancien, plus dynamique et plus puissant. Une nouvelle aventure commence, dans un monde qu’on appelle « monde-d’après » – qu’il va nous falloir suivre de près…
Notre UNE, dans ces premières actualités du Libr-critique New : la réédition de Climats de Laurent Grisel, juste avant nos Libr-livres reçus, une nouvelle aventure d’Ovaine et un Libr-événement

UNE

Dans cette épopée poétique/politique/satirique, Laurent Grisel montre les mécanismes météorologiques qui peuvent nous conduire à notre perte, tout en fustigeant aussi bien la répression d’un peuple d’Amazonie plein de sagesse, les Mundurukus, que la spéculation à outrance. Les mécanismes implacables sont traduits par ce genre d’enchaînement :

La lutte entraîne la répression
qui entraîne la lutte
qui entraîne la répression
qui entraîne la lutte p. 13).

Hansen (2007) insiste : 
n’oubliez pas l’albédo flip
la fonte des neiges et glaces
assombrit les surfaces
les rayons du soleil sont mieux absorbés
ce qui réchauffe neige et glace
ce qui les assombrit
ce qui augmente l’absorption de la chaleur solaire
ce qui, etc. (p. 23).

Ces nombreux agencements répétitifs systématiques (ARS) confèrent au texte toute sa dimension tragique. /FT/

► Laurent Grisel, Climats, Publie.net, hiver 2015-2016 ; rééd. coll. « L’Esquif », parution le 19 mai 2021, 94 pages, 12 €, ISBN : 978-2-37177-614-2. Pré-commander dans sa version complète (livre + CD) : 19,50 €.
Cette deuxième édition est accompagnée d’un disque CD où on trouvera 23 des 36 séquences du poème, en vente à 9€ sur cette page.
Voix : Laurent Grisel ; saxo, électro- acoustique : Fred Wallich ; piano : Philippe Saliceti.

Libr-livres reçus

► Revue d’histoire du théâtre , n° 288 : « Entretiens » (volume conçu par Marion CHÉNETIER-ALEV), hiver 2020-2021, 200 pages, 16 €, ISBN : 979-10-94971-21-5.

« C’est la poésie qui m’a mené au théâtre » (Didier Sandre).
« Tout doit venir et naître sur le plateau » (Claude Merlin).

Un rare hommage à huit merveilleux comédiennes et comédiens (Agnès Sourdillon, Bernard Waver, Claude Degliame, Didier Sandre, Dominique Reymond, Éric Ruf, Françoise Gillard et Claude Merlin) qui se prêtent d’autant plus au jeu qu’ils ont saisi l’enjeu de ces entretiens : peut-on et doit-on théoriser le travail de l’acteur ? Comment en parler ? Comment chacun s’inscrit-il dans une histoire (du théâtre / de la mise en scène / du jeu) ?
Terminons en ouvrant à la méditation :
Agnès Sourdillon : « C’est un moment d’unisson total, quand il y a un trou, un moment aussi d’effroi absolu, avec parfois quelque chose de comique. »
Bernard Waver : « Certains acteurs ont besoin d’être dirigés par un metteur en scène, sculptés, dessinés par un autre en quelque sorte. Pour ma part, je préfère tracer moi-même mon itinéraire dans l’espace du personnage. »

► Véronique BERGEN, Marie-Jo Lafontaine : Tout ange est terrible, La Lettre volée, hiver 2020-2021, 248 pages, 26 €, ISBN : 978-2-87317-548-1.
Faisons nôtre cette invitation stimulante d’Alexandre Castant dans sa préface : « Vous avez ouvert ce livre et vous entrez dans une expérience hors du commun […]. Une expérience qui découle de la rencontre d’une artiste, Marie-Jo Lafontaine, et de l’écrivaine Véronique Bergen pour aboutir, entre logique et collision du visuel et de l’écrit, à Tout ange est terrible […] ».

► Jean-Pierre BOBILLOT, Dernières répliques avant la sieste(Notes sur le risible, II & III), Tinbad éditions, coll. « Poésie », 88 pages, 14 €, ISBN : 979-10-96415-33-5.
Si la boutade vous monte au nez, voici qui est pour vous…

Les nouvelles aventures d’Ovaine /Tristan Felix/

Penchée au bord de la rivière, Ovaine s’interloque :

Comment se fait-il que le courant ne provoque ni décharge électrique ni accident parmi les flots ? Qui règle la circulation ? 

C’est que nous ne sommes qu’un, lui glougloute une nymphe en bikini sauvage et transparent.

Du coup le loup trempe une patte aventureuse mais, électrisé par son oeil lubrique, la retire aussi sec.

C’est alors que le courant soudain saisit Ovaine qui glisse en l’onde où tout n’est qu’un…

Le loup, bien décidé à créer le premier accident de floture, se jette dans la rivière et à coups de pattes bien envoyés arrache Ovaine du courant (sous l’oeil médusé d’un micropotame).

Libr-événements

Journée d’études Joseph Beuys, mercredi 5 mai 2021 : « Je pense de toute façon avec le genou »

 

Proposée par l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Lyon, en partenariat avec le Goethe Institut de Lyon, à l’occasion du centenaire de sa naissance.

10h : ouverture

10h15 – 11h : Olivier Nottellet, « Quand un chapeau devient vivant » [Artiste plasticien, il enseigne le dessin et la peinture à l’Ensba Lyon].

11h15 – 12h : Cyrille Bret, « De Joseph Beuys à Robert Filliou et réciproquement. L’art entre performance et science de l’éducation » [Professeur d’histoire de l’art à la HEAR (Strasbourg)].

12h-15 – 12h45 : présentation des manifestations « Beuys 2021 » en Allemagne.

Pause

14h15 – 15h : Eva Barto, « Institution Contradiction » [Artiste plasticienne et professeure d’enseignement artistique à l’Ensba Lyon].

15h15 – 16h : Patrick Beurard.-Valdoye, « La Freie Internationale Universität. Kassel et Dublin. La rencontre Joseph Beuys-Ivan Illich » [Poète, historien des arts, professeur à l’Ensba Lyon].

17h – Maïté Vissault, « Plastique sociale : grandeur et descendance » [Historienne critique et commissaire d’expositions en art contemporain (Bruxelles)].

19h ­—­ projection du documentaire d’Andreas Veiel : Beuys (2017), suivie d’une discussion.

, , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Fabrice Thumerel
Fabrice Thumerel

Critique et chercheur international spécialisé dans le contemporain (littérature et sciences humaines).

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *