[Création] Sandra Moussempès, Cassandre phonographiée

[Création] Sandra Moussempès, Cassandre phonographiée

mai 25, 2022
in Category: Création, UNE
0 1011 8
[Création] Sandra Moussempès, Cassandre phonographiée
Cassandre phonographiée
Poème : Sandra Moussempès, extrait du livre Cassandre à Bout portant (Poésie/Flammarion 2021)
Voix, chant, composition : Sandra Moussempès
 
Cassandre phonographiée est un audio-poème inédit qui s’inscrit dans la continuité de ce travail sur ma voix chantée, ici mise à nue, (j’évoquais le timbre similaire au mien de mon arrière-grande tante Angelica Pandolfini célèbre cantatrice dans un précédent lire Cinéma de l’affect).  Il pourrait s’agir d’une représentation auditive d’une photo de Cindy Sherman ou d’un plan du film Virgin Suicide, on peut actionner la touche répétition pour que l’effet soit décuplé, c’est un moment hors-temps dans une forêt de femmes photographiées, comme égarées mais bien plus constantes sur leur ligne invisible que le brouhaha du monde.
 
Cet audio-poème est la première pièce d’une nouvelle création sonore en cours après les quatre précédents albums de poésie sonre Beauty Sitcom (CD inclus dans le livre Acrobaties dessinées à l’Attente 2012), Post-Gradiva (CD inclus dans le livre Colloque des télépathes, L’Attente 2012), Vidéographia et Vox Museum (version digitale, Editions Jou 2019).
Chaque album faisait sens, en tant que bande son matérialisée de certains de mes livres. Aux éditions Jou mes deux créations sonores en version digitale sont associées à des poèmes de Sunny girls (Poésie/Flammarion 2015) et Cinéma de l’affect (Boucles de voix off pour film fantôme) (L’Attente 2020). Ce dernier album a d’ailleurs la particularité de ne pas contenir de texte, il s’agissait d’un langage inventé, un chant chamanique, se matérialisant en fragments envoûtés.
Après le récent colloque de Reims « Vocalités contemporaines » j’ai ressenti l’envie de m’investir dans un nouveau projet en écho à Cassandre à bout portant publié en 2021 chez Poésie/Flammarion, en utilisant ma voix chantée a capella afin de convoquer des états modifiés de conscience dans une atmosphère entre spiritisme et spiritualité. Je porte ces voix du Cassandrisme en questionnant la notion d’hypnose dans une ambiance médiumnique qui englobe à la fois l’ère victorienne et les doomy girls filmiques issues de la pop culture (comme le fut Britney Spears dans le premier titre de Beauty Sitcom).
Pour ce futur album, je compte inviter sur deux ou trois titres des poètes ou musicien(n)es comme dans mes précédentes créations où il y avait des featurings du DJ Black Sifichi, d’Antoine Boute qui lisaient mes propres poèmes à leur façon.
Le texte de Cassandre phonographiée est un extrait du premier poème qui ouvre le livre « Objets féminins non identifiés » (dont John Stout fait une longue analyse dans le dernier numéro de « L’Esprit Créateur » revue universitaire américaine).
, , , , , , , , , , ,
librCritique
librCritique

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.