[Texte] Laura Caron, Chaotique

[Texte] Laura Caron, Chaotique

août 14, 2022
in Category: Création, UNE
3 2232 36
[Texte] Laura Caron, Chaotique

Mange miaule mijote mâture murmure mûrit maligne migraine maigre michonne manifeste marmotte martèle marche machine magnanime miracle mirabelle merveilleux macro maquereau marbre massive magma miniature minimale mal en point maudite mauvaise marvelle mauviette magnifique malaguie myopie marguerite mystère massue malheur magie mange.

Je m’en tartine gaiement les neurones.

 

Abécédaire pleurnichard des conquêtes estropiées Peut-être que je me suis moi-même itinéraire enfermée.

 

Les brouhahas intellectuels poussent le grain à braver et battre les bruits, bâtir les arbres et détruire les broussailles, cesser de batifoler dans les bestioles bien qu’elles soient belles et braves.

Beaucoup de bêtises me barbouillent.

Mais bas les bras, débrouille-toi.

Bientôt tu briseras les bulles. Bois pour l’instant.

 

EXPLOSE EXPLOSE EXPLORE

PLEURE IL PLEUT DES PIEUVRES

PIM PAM LES VACHES SONT NOIRES SUR LA PLANCHE APLATIES PAR LE POIDS DES POMMES PUANTES. LA PLÉNITUDE EST DEPRIMANTE ET LES PLATANES SE FICHENT DE TOI.

PLEUROTES ET CLOUS DE GIROFLE DANS LE BATEAU.

PÉNIBLE PÉRIPLE AU BOUT DUQUEL JE ME POSE.

JE GARDE LE SILENCE.

TOUT EST FAUX. BLABLABLO

 

Elles s’envolaient dans des valses vrombissantes, elles vivaient telles des volatiles en vrille la vivacité de cette vague ville. La volupté des violons vacillait victorieusement et se volatilisait dans le vomissement vulgaire des voyous qui venaient voler dans leurs veines la virtuelle vertu. Vulnérables, volages mais d’une violence vivifiante, elles implantaient leur venin de vipères vénéneuses et violaient à elles-seules la vérité.

Elles étaient vastes et vivantes comme le ventre du vide.

Tout n’est que Vanités, merci Marguerite, j’aime le soleil lorsqu’il sent bon, et je hais les garçons qui chantent trop fort, et je veux de l’amande douce dans mes cheveux, du jasmin dans mon vagin, des perles noires à la place des yeux.

 

J’ai peur je prie je pleure je parie j’aspire j’expire j’inspire j’étouffe je pense je pisse je plie je peux j’empoigne je pire je pète je pacte j’introspecte et j’espère.

, ,
librCritique
librCritique

Autres articles

3 comments

  1. Avatar
    Françoise
    Reply

    Belles envolées de mots, le premier texte met à l honneur la lettre  » M » j adore cette fraîcheur.
    Bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *