[chronique] Raoul Vaneigem, Retour à la base par Christophe Esnault

mars 31, 2021
in Category: chronique, livres reçus, UNE
0 90 8
[chronique] Raoul Vaneigem, Retour à la base par Christophe Esnault

O pou à la prunelle recroquevillée, remember souviens-toi, tu as appris à lire et à penser avec le Traité de savoir vivre à l’usage des jeunes générations. Lointainement tu t’es souvenu avoir été de gauche en lisant Siné Hebdo, et depuis quelque temps déjà tu as été avalé (funèbre entonnoir) par la soupe qu’on t’a donné à manger. Tu as délaissé les textes de Raoul Vaneigem et tu es devenu de droite, comme tout le monde.

Ne compte pas sur moi pour un résumé, une apologie poisseuse, une petite synthèse ou encore un argumentaire de vente. Je t’offre un cut-up maladroit, l’autre main sur mon Ducasse, pour me guider et mieux t’éviter l’agacement que causent mes intéressantes élucubrations.   

Vertu thérapeutique de la joie d’être ensemble, de se rencontrer, de se toucher sans « geste barrière ». / L’existence non lucrative est un délit /

L’autodéfense environnementale

est une autodéfense

de la joie de vivre.

…. une économie fondée sur l’exploitation de la nature / abolir le règne des chefs, sans distinction de sexe / Le calcul égoïste assèche la pensée, l’entraide la revivifie / La manipulation a pour but de détourner notre attention / Violer notre liberté de vivre / la bouffonnerie électorale / Il nous est donné d’apprendre à renaître dans … / une agriculture renaturée / La flore a été pillée, brevetée … / Ce que l’État et les mafias pétrolières ont détruit / L’autonomie des individus est la base de l’autogestion / un pouvoir qui ne doit sa survie qu’à la répression / collectivités libertaires espagnoles de 1936 / zapatistes du Chiapas / insurgés du Rojava / Gilets Jaunes / la peau du Léviathan / Mark Twain gagne chaque jour en pertinence / expérimenter des sociétés du vivre… / Qui ne fait fête au plaisir d’exister fait fête à la charogne /…       

Raoul Vaneigem – Retour à la base, Cactus inébranlable éditions, février 2021, 8 € – moins cher que la pinte de bière que tu ne peux pas boire…

librCritique
librCritique

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *