[NEWS] News du dimanche

octobre 3, 2021
in Category: News, UNE
0 807 16
[NEWS] News du dimanche

Afin de bien commencer octobre, une sélection alternative pour une Rentrée autre (LIBR-10) et deux Libr-événements : le Colloque Jean-Marie Gleize et le 31e Salon de la revue…

Libr-10

► On commencera par signaler cet impressionnant roman-monde de l’Autrichien Philipp WEISS, en cinq volumes d’une grande diversité de tons et de formes : Le Grand Rire des hommes assis au bord du monde, traduit de l’allemand par Olivier Mannoni, Seuil, août-septembre 2021, 39 €, ISBN : 978-2-02-141933-7.

Présentation éditoriale.

Une femme portée par le vent de liberté de la Commune de Paris rejette son carcan bourgeois et devient l’une des premières Européennes à entrer au Japon à la fin du XIXe siècle.

Un jeune homme éperdu d’amour voit sa vie bouleversée à la suite du tremblement de terre de Tokyo en 2011.

Une spécialiste du climat lutte contre ses fantômes familiaux et assiste à la remise en question de la théorie de l’évolution.

Un petit garçon japonais, survivant du tsunami de Fukushima, s’adresse à son dictaphone pour conjurer la peur et raconter son épopée.

Une héroïne de manga résiste à l’abolition de la réalité et de son corps dans un Tokyo virtualisé.

À travers cinq histoires personnelles, toutes liées les unes aux autres, ce roman exceptionnel raconte l’évolution de l’humanité jusqu’à l’ère de l’anthropocène, où l’homme, non plus soumis à son environnement ni avide de le comprendre, en est le facteur décisif – allant parfois jusqu’à causer sa destruction. Loin de céder au pessimisme, ces cinq récits transmettent une énergie et un appétit de vivre sans égal, dans un enchevêtrement de voix, de tons et de genres bien distincts.

Philipp Weiss nous offre ainsi une œuvre magistrale et hors norme à l’humour omniprésent, à la richesse thématique renversante (modernité, apocalypse, écologie, révolte, passion et résilience), à l’inventivité bouillonnante (illustrations, jeux typographiques, mises en pages ingénieuses) : un ensemble d’une intelligence brillante, une aventure littéraire du plus haut niveau, une lecture addictive portée par un formidable souffle romanesque.

À chacun de choisir l’ordre dans lequel il souhaite lire les volumes…

 

► Serge AIROLDI, Insula Bartleby, Louise Bottu, été 2021, 120 pages, 14 €. [On a tous en nous quelque chose de Bartleby : un livre de chevet, assurément !]

► Françoise ASCAL, Brumes, peintures de Caroline François-Rubino, éditions Æncrages & CO, automne 2021, 56 pages, 21 €.

► Véronique BERGEN, Portier de nuit, Les Impressions Nouvelles, automne 2021, 228 pages, 28 €. [Un essai passionnant pour comprendre l’empreinte laissée sur l’auteure par ce puissant film de Liliana Cavani]

► Armand DUPUY, Grandes boîtes bleues, linogravures de Jérémy Liron, éditions Æncrages & CO, automne 2021, 64 pages, 21 €. [Lire la chronique à venir cette semaine de Carole Darricarrère]

► Aldo QURESHI, Le Roi de la sueur, Atelier de l’Agneau, automne 2021, 98 pages, 17 €. [Inventif et décapant !]

► Marie ROUSSET, Les Carrés de Rima, éditions de l’Attente, été 2021, 82 pages, 8 €.

► Véronique VASSILIOU, , éditions NOUS, coll. « Disparate », 144 pages, 16 €. [Une joyeuse errance pour cerceurs…]

► REVUES :
 Lignes, n° 66 : « LITTÉRATURE : QUELLE EST LA QUESTION ? », 208 pages, 20 €, à paraître le 8 octobre 2021. [On en reparlera bientôt]
La Revue des revues, n° 66, 200 pages, 15,50 €. [À l’occasion du 31Salon de la revue]

 

Libr-événements

12-14 octobre 2021, Colloque international « Jean-Marie Gleize », Sorbonne Université (Campus des Cordeliers 15 rue de l’École de médecine, Paris 6e : Amphithéâtre Pasquier). Organisation : Laure Michel et Romain Benini
Accès libre sur inscription auprès des organisateurs : écrire à laure.michel@sorbonne-universite.fr ou romainbenini@gmail.com

 

Mardi 12 octobre : 13h Accueil des participants et ouverture du colloque

 13h30 Première session : formes
Présidence de séance : Didier Alexandre

  • Michel Murat (Sorbonne Université) : « Taire Gleize »
  • Jean-François Puff (CY Cergy Paris Université) : « ‘Musiques de la réduction’. Vers et ligne chez Jean-Marie Gleize »
  • Christophe Hanna (écrivain) : « écrire concept opaque » (en visio-conférence)

16h00 Pause

16h30 Présentation et projection du film d’Éric Pellet, « Hors la voix » (45’)

 

Mercredi 13 octobre
9h Deuxième session : littéralités

Présidence de séance : Olivier Gallet

  • Benoît Auclerc (Université Lyon3) : « Pauvreté »
  • Laure Michel (Sorbonne Université) : « Circonstances »

10h30 Pause

  • 11h00 Émilie Frémond (Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle) : « Nous n’irons plus au bois. Paysages de la littéralité gleizienne »
  • Stéphane Baquey (Aix-Marseille Université) : « Prises littérales et diction des lieux dans Tarnac, un acte préparatoire, Le Livre des cabanes et Trouver ici. Reliques & lisières »

12h30 : déjeuner

14h Troisième session : dialogues

Présidence de séance : Romain Benini

  • Jean-Pierre Bertrand (Université de Liège, Belgique) : « Dispositif critique : le XIXe siècle de Jean-Marie Gleize »
  • Marie Frisson (Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle/ENS) : « Jean-Marie Gleize, poète lakiste »
  • Pauline Flepp (Sorbonne Université) : « Traces de Ponge dans l’œuvre de Jean-Marie Gleize »

16h Pause

16h30

  • Luigi Magno (Università degli Studi Roma Tre, Italie) : « Figurations, actes, sorties. Jean-Marie Gleize lecteur de Denis Roche »
  • Abigail Lang (Université de Paris) : « Jean-Marie Gleize et Joshua Clover : ‘le son de la poésie et de la commune qui cliquent ensemble’ »

19h Quatrième session : lectures Amphithéâtre Michelet (entrée par le 46 rue Saint-Jacques)

Nathalie Quintane, « Occupant un temps sourd »

Florence Pazzottu

Jean-Marie Gleize

Jeudi 14 octobre

9h Cinquième session : figures, lectures

Présidence de séance : Christelle Reggiani

  • Nathalie Barberger (Université Lumière Lyon 2) : « Un nuage donc, plutôt que l’azur »
  • Lionel Cuillé (Washington University in St. Louis, USA) : « Un modèle de figuration : la toupie »

10h30 Pause

  • 11h00 Catherine Soulier (Université Montpellier 3), « Une lecture La Grille (2016) / « La grille » (2018) »
  • Vincent Vivès (Université de Valenciennes), « Sans titre (remarques sur Jean-Marie Gleize) »

12h30 déjeuner

14h00 Sixième session : après

  • Antoine Hummel (Marseille) : « ‘Poésie, et après ?’ Gleize, Quintane, Tarkos et la poursuite de la poésie »
  • Cécile Vergez-Sans (Aix-Marseille Université) : « Jean-Marie Gleize et la revue Nioques : ‘Je deviens.’ »
  • Jérôme Game (écrivain) : « Filmécrire chez J.-M. G., ou d’un montage non-parallèle »

16h30 Présentation et projection du film de Marion Naccache « Years ago, I was working on a movie… » (40’)

Le colloque est accompagné de l’exposition dans l’amphithéâtre Pasquier de :

Franck Leibovici, « jean-marie gleize : lieux – carte de conversation », impression sur polyester, 90x120cm, 2009.

 

Vendredi 15 (ouverture), samedi 16 & dimanche 17 octobre 2021, 31e Salon de la revue, Espace des Blancs-Manteaux : notre Libr-sélection ci-dessous [Programme complet]

VENDREDI 15 OCTOBRE  : OUVERTURE

20h30, Salle Philippe Jaccottet : « TRAVELANGUE »

L’aventure TXT continue ! Son 34e numéro offre une large place aux écritures étrangères – avec Egor Zaïtsev, Ricardo Domeneck, Augusto dos Anjos, Raymond Federman… La revue nous entraîne et nous guide farcesquement dans le monde au gré d’une maquette originale qui propose des circuits touristiques, stages poétiques, avis de voyageurs, conseils et « craductions » utiles. Fantaisiste mais pas que, donnant à lire des voix fortes, l’équipe de TXT vous invite à en découvrir la variété et les surprises ! Pour ouvrir le 31e Salon de la Revue, une rencontre rythmée par des lectures solos ou chorales…  Avec Bruno Fern, Typhaine Garnier, Adrien Lafille & Christian Prigent.

 

SAMEDI 16 OCTOBRE

♦ 12h-13h, Salle Jacques Bouveresse : États de l’art à l’état global

Quand les arts se globalisent, ils se standardisent, ils s’aseptisent… mais pas seulement ! Des échelles locales aux échelles globales, les frottements peuvent être l’occasion de bonheurs esthétiques sans commune mesure avec les seules questions de circulation. En écho à la coïncidence de trois dossiers sur l’esthétique, la culture et la musique mondialisées,  Multitudes invite Réseaux et Hermès à échanger sur la redistribution des enjeux artistiques et culturels en contextes globalisés. Un débat qui réunit Sylvie Octobre et Vincenzo Cicchelli (Réseaux), Damien Ehrhard (Hermès), Nathalie Blanc & David Christoffel (Multitudes).

♦ 13h-14h, Salle Jacques Bouveresse : Dissocier l’auteur et l’œuvre ?

Des campagnes virulentes et des actions coup de poing ont mis sur le devant de la scène la question récurrente des rapports entre la morale de l’auteur et celle de l’œuvre. Faut il récupérer l’œuvre de Céline malgré l’antisémitisme délirant des pamphlets ? Peter Handke, Prix Nobel 2019, critiqué pour son soutien à Slobodan Milošević est-il digne de cette distinction ? L’académie des Césars aurait elle du s’interdire de couronner le film J’accuse de Roman Polanski à nouveau accusé de viol sur mineure pour des faits prescrits ? À coups de pétitions et de tribunes deux camps s’affrontent : des indignés soupçonnés d’ordre moral ou atteints de « moraline » face à des partisans du droit de mal penser arguant du retour de la censure. Un débat animé par Antoine Spire qui réunit Yahia Belaskri (Apulée), Sonia Combe (En attendant Nadeau), Jean Le Boël (Pen Club) & Jean-Baptiste Para (Europe).

♦ 14h-15h, Salle Philippe Jaccottet : L’Intranquille fête ses 10 ans !

Bel hasard, en 2021, L’Intranquille fait paraître ses numéros 20 et 21 ! Pour fêter dix années de découvertes littéraires et poétiques, d’échanges entre artistes, d’ouverture aux langues, aux genres, aux formes, l’équipe de la revue vous convie à un entretien entre Paul Dalmas-Alfonsi et sa fondatrice et animatrice des éditions L’Atelier de l’agneau Françoise Favretto.  Comme à la parution de chaque livraison, elle vous propose d’inscrire les voix poétiques par des lectures généreuses, en particulier de Chantal Chawaf par Isabelle D. Philippe. Avec la participation de Julien Blaine, Tristan Felix, Laurent Grison, Élodie Loustau, Valéry Meynadier & Caroline Saillant.

♦ 14h-15h, Salle Jacques Bouveresse : « Ubu : 25 ans de traversées théâtrales en Europe »

Il y a 25 ans, en janvier 1996, paraissait le premier numéro de la revue UBU Scènes d’Europe. La guerre de Bosnie avait alors révélé les failles de l’Europe. Aujourd’hui, nous vivons dans une tout autre Europe et d’autres urgences nous interpellent. Comment la revue reflète-t-elle les changements de l’Europe du théâtre, l’évolution des formes et des écritures dramatiques, la place du spectacle vivant dans cet espace ? En quoi constitue-t-elle l’archive d’un quart de siècle de créations d’artistes européens ? Avec Lucien Attoun, Gilles Costaz, Jean-Pierre Thibaudat… Une rencontre animée par Chantal Boiron, rédactrice en chef d’Ubu Scènes d’Europe.

♦ 16h-17h, Salle Jacques Bouveresse : Hommage à Bernard Noël

Bernard Noël est une figure majeure de la deuxième partie de XXe siècle. Sa poésie, ses textes, ses interventions, ses positions et ses engagements nous marquent en profondeur. Il a participé à de nombreuses revues, s’est engagé dans leur univers fécond. Europe lui a consacré un numéro substantiel en 2011. Ent’revues vous propose une rencontre pour évoquer son parcours, ses amitiés, ses convictions, ses livres, ses choix. Autour du directeur d’Europe, Jean-Baptiste Para, retrouvez des familiers et connaisseurs de son œuvre : Yves Boudier, Chantal Colomb, Réginald Gaillard & Christian Rosset. Une Périphérie du Marché de la poésie.

♦ 17h-18h, Salle Jacques Bouveresse : Documents, histoire d’une revue choc

Les Nouvelles Éditions Place ont édité un nouveau fac-similé de la célèbre revue Documents qui n’offre ni méthode ni savoir, mais une approche, par la distanciation, le décentrement, le dépaysement, un autre rapport au monde et aux cultures. Ce que Bataille et ses compagnons attendaient, c’est un choc, un ébranlement, un « dérèglement de tous les sens » et une abolition de toute hiérarchie en art. Quelle est son histoire et sa démarche, son héritage dans le champ éditorial ? Existe-t-il aujourd’hui des revues qui l’investissent autant ? Une telle ambition est-elle au XXIe siècle encore envisageable ? Pour évoquer Documents et approcher ces enjeux, retrouvez Jean Jamin (anthropologue, fondateur de Gradhiva et ancien directeur de L’Homme), Jérôme Duwa (enseignant et critique) & Cyrille Zola-Place (directeur des Nouvelles Éditons Place).

DIMANCHE 17 OCTOBRE

♦ 10h30-12h, Salle Philippe Jaccottet : Les jeunes revues, démasquées !

Il en faut de l’énergie pour créer une revue, du désir, de la détermination ! Et quel bonheur de voir arriver, sentant l’imprimerie, les premiers numéros. Mais là, la vie concrète des revues commence : librairies, envois, transports. Se faire lire, se faire voir, savoir n’est pas simple. Alors quand une pandémie s’en mêle… La jeunesse de ces trois revues a-t-elle permis de trouver des solutions particulières à cette situation qui nous a tous saisis ? Comment créer, publier dans un calendrier contraint, comment résister à la défaveur de l’époque ? COCKPIT qui naît avec le confinement (no 1, avril 2020), Chiche se lançant, d’abord sur la toile, puis en papier (no 0, juin 2020 – en ligne ; no 1, février 2021), Débridé la petite dernière (no 1, juin 2021) viennent à notre rencontre et partagent leurs expériences. Des échanges animés par Jeanne Bacharach d’En attendant Nadeau.

♦ 16h30-17H30, Salle Jacques Bouveresse : « Ceci n’est pas une revue »

Notre partenaire AOC, vous convie à un débat sur les revues aujourd’hui, sur leur place, la manière dont on les lit. En effet, la distance entre revues et presse a pu paraître brouillée depuis l’arrivée du numérique qui, par exemple, a facilité la périodicité quotidienne. Quel est justement leur rapport respectif au temps ? Comment conditionne-t-il aujourd’hui, conjointement à de nouveaux modes d’accès et à de nouveaux formats, les pratiques de lecture correspondantes ? Temps des revues, temps des médias, temps de l’actualité — telles sont quelques-unes des questions que le quotidien en ligne AOC propose de discuter avec Sylvain Bourmeau et les revues Critique et Les Temps modernes.

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Fabrice Thumerel
Fabrice Thumerel

Critique et chercheur international spécialisé dans le contemporain (littérature et sciences humaines).

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *