[Livre] Joël Hubaut, Proto-poèmes épidémik

[Livre] Joël Hubaut, Proto-poèmes épidémik

mai 30, 2021
in Category: livres reçus, News
0 639 18
[Livre] Joël Hubaut, Proto-poèmes épidémik

Joël HUBAUT, Proto-poèmes épidémiK, préface de Fabrice Thumerel et quatrième de couverture  signée Richard Martel, Dernier Télégramme (Limoges), en librairie depuis mercredi 26 mai 2021, 132 pages, 15 €, ISBN : 979-10-97146-36-8. [Sincèrement, on ne peut que saluer le travail éditorial : c’est un magnifique volume !]

 

 

L’ironie du sort a voulu que la parution en volume d’une extraordinaire série de créations transversales composées dans les années 70 – essentiellement avant 1978, date à laquelle Joël Hubaut est nommé professeur à l’École Supérieure d’Arts et Médias de Caen (ESAM) – tombe en pleine crise sanitaire, économique et socioculturelle, c’est-à-dire au moment même où l’épidémie mondialisée a infecté notre rapport au monde.

C’est précisément en pleine crise épidémique qu’éclate la puissance subversive de l’épidémik, cette attaque contre l’ordre moral (CLOM)[1]lancée par celui qui se réclame du « pest-Moderne » : contre les forces réifiantes et homogénéisantes, « l’incohérence vitale anti-ordre / infection / infection des images dans la langue expansée », un flux poétique qui rende compte un tant soit peu des flux de la vie – telle est aussi la dimension utopidémik du projet. Pour ce qui est de sa composante politique, on lira par exemple cette salve : « l’épidémie de résistance combat l’épidémie de domination sérielle du mimétisme obligatoire dans le pullulement de masse des profusions standards, épidémie d’exploitations, culture de contrôle, diktat »…

Grâce à l’heureuse initiative du Dernier Télégramme, dans le même temps que prend fin la republication sérialisée sur la revue en ligne Libr-critique.com, tous les esprits curieux pourront disposer d’un objet artistique déconcertant et bouillonnant, doté d’une rare vie singulière – avec en prime quelques inédits.

(Fabrice Thumerel, « La Révolution épidémiK »,
extraits de la préface, p. 9-10).

[1] Cf. Philippe Boisnard, INTER-ACTION C.L.O.M., Le Clou dans le fer, 2007.

 

Par les temps qui courent, n’oubliez pas de télécharger ci-dessous le seul pass qui vaille…

Quatrième de couvertureJoël Hubaut est pandémique et cette publication témoigne d’ un engagement épidémique totalisant ; une invective et une incantation par toutes catégories de langage ; contre toutes normes donc et en processus créatif pulvérisant nos habitudes dans un spectre de connaissance et visant, par des tourbillons de mots, à soumettre la logique à sa capacité de création, ici dans tous les sens.
Une allégorie dans l’ énoncé, une source de renouvellement ; c’est inclus dans cette proposition utilisant les images, constats d’actions comme des expressions langagières en continuelle construction. C’est un imaginaire débridé et une contribution originale et fondamentalement jouissive ; comme il se doit avec toute proposition en actes !
Ici le langage est avec les productions performatives et icono-visuelles au confinement de la réception ; un phare heureusement producteur dans l’obscurité de la pensée académico-castratrice limitative et orientée.
Une pure conception de l’esprit libérée des contraintes de toutes sortes ; une pulsion affirmative en extension dynamique ! /Richard Martel/
, , , , , ,
Fabrice Thumerel
Fabrice Thumerel

Critique et chercheur international spécialisé dans le contemporain (littérature et sciences humaines).

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *